Adopter un chien, une Grande Responsabilité


L'adoption d'un chien n'est pas une chose anodine. C'est une Grande responsabilité.

En effet, c'est vous qui choisissez de vivre avec un chien, lui n'a rien demandé..

Le chien est un être vivant et en adopter un signifie être responsable de lui pendant au moins une 15aine d'années (voir plus, c'est ce que je vous souhaite).

Avoir un compagnon canin implique d'avoir pensé à plusieurs critères : le budget ( les croquettes et le vétérinaire), la gestion pendant les vacances/absences (que faites vous de votre chien quand vous partez en vacances ou si vous êtes absent 12h / jour), l'accompagner vers son épanouissement (la socialisation et sociabilisation, qui lui permettront d'appréhender le monde sereinement), lui apprendre ce qui est dangereux, ce qui ne l'est pas et surtout répondre à ses besoins. Non, non, je ne vous parle pas de le sortir pour les besoins hygiéniques.

Le chien a différents besoins. Les besoins dits « primaires » ou « vitaux » qui consistent à :

- à lui donner à manger et à boire en quantité suffisante

- lui permettre de faire ses besoins à des endroits acceptables pour ses humains.

- lui assurer une bonne santé et donc l'emmener chez le vétérinaire en cas de besoin.

- faire en sorte qu'il ne souffre jamais du froid ou de la chaleur ni de la peur.

La promenade sert également à dépenser votre compagnon tant physiquement que psychologiquement. Elle doit être effectuer par tous temps (sauf en cas d'apocalypse) et doit durer un bon moment. Le chien vit dans un monde d'odeurs. Il dispose de 200 millions de cellules olfactives qui lui permettent de sentir des choses que, nous les humains, nous ne pouvons percevoir. Elles sont d'autant plus fortes par temps de pluie ou de gel (aller sortez les KWAY)

Les odeurs dans la nature sont comme nos réseaux sociaux, votre compagnon lit un message laissé par un congénère et il y répond (par marquage). Donc si votre chien détecte une odeur, laissez-le sentir, ne tirez pas sur la laisse. Si vous le laissez renifler, il sera d'autant plus calme à la maison.

Le chien est un animal social au même titre que l'humain. Il doit donc rencontrer des congénères. D'une part pour s'y habituer afin d'éviter les craintes et d'autre part pour partager des interactions avec des semblables.


Quoi de mieux, dans ce cas, qu'une belle balade collective afin de lier l'utile à l'agréable.


Pour finir, nous parlerons du dernier besoin du chien, qui lui permet de s'occuper, se détendre, se laver les dents et se faire plaisir. Il s'agit bien sûr du besoin masticatoire. Évidemment, je ne parle pas de la mastication de vos jolis escarpins louboutins. Pour éviter d'en arriver à de telles extrémités, vous pouvez vous rendre chez votre boucher et lui demander s'il dispose de gros os pour votre toutou.