Les idées reçues sur nos chiens

De nos jours, quand on souhaite adopter un chien, on a tendance à faire beaucoup de recherches sur internet pour trouver celui qui partagera notre vie.


On recherche des critères physiques mais également des caractéristiques comportementales afin de savoir quel type de chien on aura une fois qu'il sera adulte. Au cours de cette enquête, on trouve souvent de nombreuses descriptions sur le web, décrivant chaque race de manière précise ( physique, caractère, éducation, etc...)

Ces descriptions sont écrites de manière complètement généraliste et sont souvent à l'origine d'idées reçues.

Une idée reçue, c'est quoi ? Il s'agit d'une opinion toute faite sur un sujet ou un individu.

En gros, ça signifie que l'humain va se baser sur ce qu'il a lu ou entendu, sans évaluer la chose lui-même. Du coup, partant de ce principe, il va adapter son comportement et ses attitudes en fonction des informations trouvées sur le chien.


Voici quelques exemples : Le Husky est un chien fugueur. L'humain remédie à ça en installant une clôture électrique. Si le chien s'échappe, il prend une décharge.

Le Golden Retriever est un chien qui adore les enfants. L'humain sera donc moins vigilant.

Le Beauceron a besoin d'une éducation ferme. Ce qui implique le fait d'obéir et donc une éducation qui tend vers le coercitif.

Ces idées reçues engendrent souvent une certaine forme de maltraitance car le caractère individuel et unique de chacun n'est pas pris en compte.


Chaque animal a son caractère qui lui est propre et son comportement évoluera en fonction de l'environnement dans lequel il vivra.

Se baser sur une idée reçue sera, à un moment donné, source de déception et donc de maltraitance ou bien encore d'abandon.

Je vous parle des idées reçues sur certaines races de chiens mais il en existe pleins d'autres qui engendre, dans 90% des cas, des problématiques comportementales.

Vous voyez desquelles je parle ?

Mais si ! Je vais vous en citer quelques unes :


  • J'ai un jardin, je n'ai pas besoin de sortir mon chien à l'extérieur.

  • Mon chien remue la queue c'est qu'il est content.

  • J'ai eu d'autres chiens avant, mon éducation est donc bonne.

  • Mon chien est gentil, il n'y a rien à craindre.

  • Mon chien ne doit pas passer la porte avant moi, c'est moi qui doit être le chef de meute.

Et j'en passe.....


Toutes ces croyances ont de graves conséquences sur nos toutous.


1) Elles remettent en cause les besoins physiologiques du chien

2) Elles impliquent une mauvaise interprétation des signaux de communication envoyé par le chien

3) Elles engendrent un baisse de vigilance qui sera source d'accident, et finira par la déception des propriétaires qui n'auront pas le chien dont ils rêvaient.


Les idées reçues provoquent souvent une mauvaise relation entre l'humain et son compagnon.

Établir une relation avec son chien, c'est comme commencer une relation amoureuse.

On apprend à se connaître, on partage des expériences, on apprendre à se comprendre et à communiquer puis enfin se faire confiance et créer une relation harmonieuse dans le respect de chacun.

Un chien ne naît pas avec un caractère défini à l'avance, il l'acquiert avec l'expérience. Plus ces expériences seront bonnes et plus le chien sera bien dans ses pattes.


Ne lisez pas tout ce qui est écrit sur internet. Apprenez à faire le tri des informations et n'hésitez pas à vous faire accompagner d'un comportementaliste qui vous orientera vers la bonne direction.

Tenez compte du caractère unique de votre toutou et surtout prenez-soin de vous


Par Patricia EYMARD

Éducateur-Comportementaliste spécialiste du Chien et du Chat



15 vues

My Team

La fine équipe de poilus

© 2019 by Pattes & Pat

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • Instagram