Les antiparasitaires : Bonne ou mauvaise chose ?

L'hiver n'ayant pas été très rude cette année, les tiques font déjà leur retour dans les pelages de nos animaux de compagnies. Elles sont vecteurs de plusieurs maladies dont la Piroplasmose ou la Maladie de Lyme (d'après les vétérinaires, il y aurait peu de tiques porteuses de maladies dans l'Oise mais attention si vous partez en vacances dans le Sud de la France !!!).


Faut-il se précipiter pour traiter nos compagnons avec des produits antiparasitaires à titre préventif afin que nos bestioles soient protégées ? La question se pose.

Tous les antiparasitaires conseillés ou prescrits par les vétérinaires se montrent relativement efficace. Collier, pipette, cachet, toutes ces solutions protègent nos amis des maladies.

Néanmoins, il faut savoir une chose : pour être aussi efficace, chaque solution est constituée en grande partie de produits chimiques et d'insecticides. Ce qui signifie que, pour que nos animaux ne soient pas infectés, nous leur donnons des pesticides à plus ou moins haute dose, et ce, de manière répétée pour une efficacité continue.

Et si nous prenions le risque que nos compagnons attrapent quelques puces ou une tique, cela serait-il plus grave que de leur donner du poison.

Plusieurs cas d'empoisonnement ont été détectés après la prise d'un comprimé dont le nom est bien connu (B.....). Peut-on imaginer traiter le problèmes une fois qu'il se présente plutôt que d'utiliser des produits chimiques en prévention d'une éventuelle infestation ?

Des solutions plus naturelles existent, comme la terre de diatomée ou le vinaigre (blanc ou de cidre) pour les puces. Elles se montrent tout aussi efficace mais pas de manière préventive.

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?


Par Patricia EYMARD

Comportementaliste Spécialiste du Chien et du Chat

22 vues

My Team

La fine équipe de poilus

© 2019 by Pattes & Pat Tous droits réservés

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • Instagram