Et si on laissait les chiens.....être des chiens

Aujourd'hui j'avais envie de vous faire prendre conscience de quelque chose mais avant cela, un petit rappel.

Actuellement un foyer sur deux compte un chien parmi ses membres, ils sont donc très nombreux à partager notre vie.


Mais partager notre vie, ça veut dire quoi exactement pour un chien ? Et bien ça signifie qu'il doit s'adapter à notre rythme de vie, aux règles de la société HUMAINE. Malheureusement, une chose que l'on oublie, c'est que ce sont des chiens donc une espèce bien différente de la notre : l'espèce des Canis Lupus Familiaris.

J'adore observer le monde, analyser, supposer, comprendre et dans mes nombreuses observations, faites principalement quand je suis en balade ou en voiture, je n'ai pu que tristement constater que l'humain vit à 100 km/h et tente de toujours tout contrôler.


Je vous vois venir, vous vous dites « ouh là là, elle est fatiguée elle débloque ! » Mais pas du tout.


Ce rythme effréné, on le vit mais on l'impose également à notre compagnon, et c'est là que je souhaite vous faire prendre conscience de quelque chose d'important : A force d'être toujours pressé et de vouloir trop contrôler, on ne laisse plus le temps à nos chiens d'être des chiens.

Vous ne laissez pas votre chien être chien quand vous le portez dans un sac ou dans vos bras. Là, je parle pour les petits chiens. En le coupant de tout ainsi, vous l'empêchez de découvrir le monde qui l'entoure, de faire des expériences, des apprentissages, de comprendre son environnement. Ce qui a pour conséquence de nombreuses sources de stress pour ce petit chien.

Vous ne laissez pas votre chien être chien quand vous le sortez et que vous marchez à pas rapide, que vous tirez sur sa laisse ne le laissant pas sentir une odeur plutôt alléchante pour lui.

Je croise beaucoup d'humains, principalement en centre ville, qui sont avec leur chien, faisant mine d'accomplir leur besogne puisque le chien est dehors, mais qui, au premier poteau que le chien souhaite sentir, donne un grand coup de laisse sur le collier du chien pour le faire repartir ou ne pas lui laisser quelque chose de SALE.

Malheureusement, en adoptant cette attitude, non seulement vous ne répondez pas à ses besoins mais vous l’empêchez d'explorer le monde car il vit dans un monde d'odeurs. L'odorat du chien est le sens le plus important, c'est avec sa truffe qu'il va apprendre à appréhender le monde au même titre qu'un bébé qui met tout à la bouche. Il est donc important de le laisser sentir les choses, les examiner, prendre les informations et y répondre (en marquant avec son urine le plus souvent).

Promener son chien est un moment de partage avec votre canidé, il faut donc prévoir le temps nécessaire pour que ce moment se fasse dans la détente et le plaisir.


Vous ne laissez pas votre chien être chien quand vous vous baladez avec votre loulou détaché (ça c'est super) mais que vous rattachez à la moindre approche d'un congénère (lui même détaché).

Le chien est un animal social, il a donc besoin d'être en contact avec ses semblables. Alors évidement, l'idée ce n'est pas que votre chien se fasse croquer, en général ça n'arrive pas quand on laisse les chiens communiquer sans intervenir. Après si vous croisez un chien réactif détaché, là c'est un autre débat. Mais l'idée est qu'il ne doit pas appréhender les individus de son espèce et pour cela, il doit avoir des contacts avec, cela fait parti des besoins fondamentaux.


Vous ne laissez pas votre chien être chien quand vous prenez des raccourcis dans les apprentissages.

Encore trop souvent, de nos jours, l'humain souhaite que le chien sache tout faire, tout de suite. Certains n'hésitent donc pas à se servir de méthode traditionnelle, coercitive pur arriver à cet objectif (Si Si le collier étrangleur c'est coercitif).


Quand on a un bébé, on ne lui demande pas d'être propre, marcher, parler tout de suite, on lui laisse e temps, on lui apprend, on répète les choses pour que cela soit assimilé. Pourquoi serait-ce différent pour le chien ? Ah oui ! Parce que c'est un animal c'est ça ?


Vous savez que depuis 2015, le chien a été reconnu comme « être vivant doué de sensibilité »(c'est marqué dans le code civil :D)

Donc prenez le temps d'expliquer à votre chien ce que vous attendez de lui, car il est un chien et non un Humain. Il a donc besoin de temps pour s'adapter, pour comprendre.

Notre monde d'humain est remplie de frustrations. Frustrations que nous faisons vivre à nos chiens par la force des choses. Prenez du recul :

  • Votre chien ne peut pas manger quand il veut.

  • Votre chien ne peut pas manger ce qu'il veut.

  • Votre chien ne peut pas se promener quand il veut et où il veut.

  • Votre chien ne peut pas choisir son partenaire de reproduction.

  • Votre chien ne peut pas forcément s'exprimer comme il veut, (pour certains qui réprimandent le grognement)

Il est important, pour le bien-être de votre canidé, de prendre conscience des impacts de nos actes et notre vie sur la leur.

Le surcontrôle mène à la peur, la peur mène du côté obscure.

Adopter un chien est une grande responsabilité et nécessite une grande réflexion (je vous invite à lire mon premier article ;-) )

Réfléchissez-y

@ bientôt


Patricia EYMARD

Comportementaliste chien et chat

53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout