top of page

La stérilisation

Chers lecteurs,



Aujourd'hui j'aimerai vous faire partager une expérience personnelle et par la même, vous inviter à réfléchir, comme je le fais d'habitude avec mes autres articles.


Comme vous pourrez le lire, le titre de cet article est "la stérilisation". Et plus particulièrement celle du chien.


Petit rappel : La stérilisation est un acte chirurgical qui vise à retirer tout ou partie des organes reproducteurs, les ovaires et l'utérus pour la femelle et les testicules pour le mâle.


Cette opération a pour but d'éviter une éventuelle reproduction.



Ces organes, que l'on fait retirer, ont pour rôle de sécréter des hormones. (Oestrogènes pour la femelle, et testotérone pour le mâle). Par conséquent, si les organes sécréteurs ne sont plus présents, les hormones ne sont plus non plus. (Bien sûr ! c'est tout à fait logique.) Mais pourquoi nous raconte-t-elle ça, vous direz-vous ?


Je vous raconte ceci pour vous faire prendre conscience de ce qui se passe une fois nos animaux stérilisés.


Maintenant, je vais vous partager mon expérience personnelle.


Comme vous le savez (et si ce n'est pas encore le cas maintenant vous saurez :)), je suis l'humaine d'une belle beauceronne (connue sous le nom de "La Patate"), de bientôt 7 ans.



Je l'ai adopté à l'âge de 2 mois. A ce moment là, je n'avais pas les connaissances que j'avais aujourd'hui, et je n'avais pas encore pris la décision de lui faire faire une portée.

L'idée m'a traversé l'esprit. Comme beaucoup se le dise, je me persuadais que le fait d'avoir des bébés la rendrait un peu plus posée et calme (mouhahahahaha).

Bon, je vous rassure, la perspective de me retrouver avec 10 petits beaucerons turbulents, (n'y connaissant évidemment rien en élevage) m'a vite ramenée à la raison.

Lasse de ses chaleurs et me posant des questions sur son comportement vis à vis des autres chiennes, j'ai donc pris la décision de la faire stériliser à l'âge de 2 ans 1/2.

A l'époque, elle avait des soucis pour prendre du poids (on voyait beaucoup ses côtes malgré des rations conséquente de croquettes). Après 1 an, elle a pris 9 kilos et je la trouvais mieux.

Le temps a passé, je trouvais que son comportement vis à vis des autres était plus calme (même si elle n'est pas toujours à l'aise, mais ça c'est une autre histoire).

Un jour, nous revenions de balade, elle était fatiguée (si si ça arrive), elle s'est couchée. Intriguée par le bruit des casseroles, elle s'est réveillée et est venue vérifier que je faisais les choses bien (et puis si quelque chose tombait c'était tout bénef pour elle).

Plus tard, je me rend compte qu'il y a une grosse flaque par terre, qui n'avait ni couleur ni odeur. A cet instant, je ne me demande d'où ça vient mais ne faisant pas le rapprochement, je nettoie et je passe à autre chose.


Un autre jour, ça recommence. Et puis encore un autre, et un autre, pas forcément consécutif donc difficile de faire un rapprochement. Cela a finit par s'arrêter, je ne me posais plus de questions.

Un an plus tard environ, le problème revient sauf que cette fois, j'ai identifié la source de cette fameuse flaque. C'était ma patate. Je l'ai retrouvé complètement trempée, j'ai donc fait le rapprochement. Mais comme c'était assez irrégulier à l'époque je ne l'ai pas emmené chez le vétérinaire tout de suite.

Encore bien plus tard (il se passait plusieurs mois ou années entre les éliminations), ça a recommencé (toujours de manière irrégulière). Du coup, avant de l'emmener chez le vétérinaire, j'allais observer pour expliquer au vétérinaire avec précision quand ça se produisait, car cela ne se produisait qu'après les retours de balades.

Le problème s'est arrêté puis a repris en s'aggravant (puis là je l'ai vu s'uriner sur elle sans qu'elle se rende compte de rien).

J'avais identifié le problème et elle s'était blessée à l'oeil, l'heure était venue d'aller consulter.

Et Là le verdict tombe : Incontinence..... due à la stérilisation.


En effet, la chute du taux d'hormones a fait que son sphincter n'était plus assez stimulé.

Soyez rassurés, elle va bien, elle a suivi un traitement et son problème d'incontinence est réglé.


Je vous raconte cette histoire pour vous faire prendre conscience que la stérilisation n'est ABSOLUMENT pas un acte anodin.

En effet, interrompre l'action des hormones peut éventuellement provoquer de l'incontinence ou arrêter la croissance.

Cela peut aussi occasionner une prise de poids et conduire à un surpoids voir même l'obésité.

Je suggère toujours à mes clients de bien réfléchir lorsqu'ils pensent à faire stériliser leur animal.

Souvent, je commence par leur dire d'observer le comportement de leur chien et nous commençons à parler de stérilisations dans les cas suivants :


1°) Le chien ne réfléchit plus et ne pense qu'à chevaucher, surtout quand il croise d'autres congénères .

2°) Le chien agresse les autres chiens non stérilisés du même sexe que lui. (Malgré une la socialisation bien faite).

3°) Le chien reçoit des attaques répétées de congénères non stérilisés du même sexe que lui.(Le taux d'hormone élevé peut être gênant pour certains chiens qui ne savent pas gérer autrement)

4°) Le chien présente un taux d'hormones pouvant nuire gravement à sa santé (cancer, métrite, etc...)


Dans ces cas là, je préconise la stérilisation afin de faire baisser le taux d'hormones dans le but de voir le quotidien de votre compagnon plus calme, et lui permettre de prendre de meilleures décisions. Bah oui ! Vouloir chevaucher ses congénères ne sera pas forcément très bien reçu.


Il est vraiment important de ne pas prendre de décision à la légère car cela peut avoir un gros impact sur le confort de vie de votre compagnon.


Réfléchissez-y


De Patricia EYMARD

Comportementaliste du chien et du chat







16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout