La résignation acquise ou impuissance apprise

En éducation canine, il n'y a pas des sujets toujours joyeux, au vue du contexte actuel, il me paraissait tout à fait approprié de vous parler de ce sujet que beaucoup ignore : La résignation acquise ou impuissance apprise.


Commençons par une petite définition. Qu'est ce que la résignation acquise.


Il s'agit d'un état émotionnel de détresse intense semblable à la dépression . Il se caractérise par l’incapacité d’apprendre une réponse d’échappement ou d’évitement face à un stimulus aversif, quand celui-ci est présenté de manière répétée dans des conditions telles que l’animal ne peut s’y soustraire. Il finit alors par ne plus tenter d’échapper au stimulus, et peut manifester des signes d’anxiété.


Ce concept a été mis en évidence en 1967 lors d'études menés sur des chiens par Overmier et Seligman.

L’étude consistait à soumettre des chiens à des chocs électriques, ils étaient placés dans une cage, au sol électrifié. La cage disposait de deux compartiments et le chien pouvait sauter de l’un à l’autre quand il voulait.

Le protocole prévoyait une phase d’apprentissage, où les animaux pouvaient échapper au choc en sautant dans le deuxième compartiment, qui n’était pas électrifié. L’animal apprenait à échapper au stimulus désagréable, et il contrôlait son environnement (la cage où il se trouvait).


On parle de résignation lorsque les deux compartiments sont électrifiés : le chien tentait d’abord de se soustraire aux chocs, mais constatant ses échecs successifs, il finissait par se décourager et abandonner : se résigner.

La dernière étape consistait alors à replacer le chien dans une cage avec un seul compartiment électrifié. Là où un chien qui n’avait jamais connu la cage allait immédiatement sauter dans le compartiment protégé, le chien en résignation ne tentera même plus de sauter pour échapper au choc, alors que le compartiment juste à côté lui permettrait de ne plus sentir les chocs.

Les signes de la résignation acquise sont alors les mêmes que ceux de la dépression :

- L'apathie

- Le manque de curiosité et de motivation

- Une perte d'appétit

- Une sensation de tristesse.

Ces signes peuvent être accompagnés de manifestations comportementales telles que :

- Les éliminations dérangeantes

- La stéréotipie (ex : l'animal tourne en rond)

- Les léchages et grattages intempestifs

- L'alopécie (perte de poils)

- L'automutilation.

Il s'agit là d'un sujet très difficile mais il est important de prendre conscience que cela existe.

Mais pas de panique !!! Avant de parler de détresse acquise, vous observerez bien des signaux de stress (que je me ferai un plaisir de vous apprendre ;-).

Votre chien ne tombera en détresse acquise que si vous ne lui fournissez pas de solutions de sortie à une situation stressante répétée.

Il est donc très important de laisser le choix à son animal et de l'accompagner au mieux lors de situations stressantes pour l'aider à les surmonter, dans la douceur et la bienveillance.


Pensez que vous n'obtiendrez jamais rien en mettant votre compagnon en immersion de ses craintes.

Imaginez vous qui avez peur des serpents, si je vous enferme dans une pièce pleine de serpents, comment réagiriez vous ? Cela vous aiderait il à vaincre votre peur ?

J'en doute, il en va de même pour votre animal.

N'oubliez pas, l'important c'est le choix (référence à Matrix :D)

Réfléchissez y



De Patricia EYMARD

Comportementaliste du Chien et du Chat


17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout