Mon chien, Ce Dominant

Aujourd'hui encore, on entend beaucoup dire que les chiens ne doivent pas monter sur le canapé car sinon ils dominent leurs humains, ou bien encore qu'ils ne doivent pas passer le porte en premier, que l'humain doit montrer que c'est lui le leader et qu'il doit être le chef de meute.

Un humain ? Leader d'une meute de chiens ???? Qu'est-ce que ça veut dire ?

Une meute est un groupe social d'une même espèce, le plus souvent apparenté. Cela signifie qu'il s'agit d'un groupe d'individu d'une même famille. Vous comprendrez bien que l'humain ne peut donc pas être le chef d'une espèce qui n'est pas la sienne.

Parlons à présent de la théorie de la dominance qui occasionne énormément de débats dans le domaine de l'éducation canine. Cette théorie découle d'études faites par plusieurs chercheurs (Mech,Fox, Moran, etc...) entre les années 60 et 80. Ces études ont été menées sur des loups en captivité, dans un contexte où les ressources et l'environnement sont limités. Il a été observé une hiérarchie au sein de la meute de loups. Il y aurait un couple Alpha qui serait prioritaire sur les ressources (alimentaires et sexuelles) et un individu Oméga sur qui serait rejeté toutes les frustrations des membres de la meute.

Comme le chien est un descendant du loup, cette théorie a donc été assimilée à celui-ci. Un chien s'exprimant plus fort qu'un autre est donc catalogué comme un Dominant.

Toutefois, les chercheurs sont revenus sur leur théorie après avoir effectué de nouvelles études sur des loups en milieu naturel. Les conclusions de ces dernières ont montré que quand il n'y a pas de compétition autour des ressources, c'est à dire que celles-ci sont en quantité suffisante, la hiérarchie disparaissait au profit d'une structure plutôt familiale où les adultes éduquent les plus jeunes et où ceux-ci sont prioritaires sur les ressources car nécessaires à leur croissance et donc à leur survie.

Si la dominance a été réfutée au sein de l'espèce canine, en intraspécifique il est peu probable qu'elle existe en interspécifique, c'est à dire entre deux espèces différentes telle que l'humain et le chien.

Malheureusement, même si elle a été réfutée, la théorie de la dominance est encore très ancrée dans le domaine de l'éducation canine.

Elle pousse les humains à ne pas respecter ou mal interpréter les signaux de communication de leur chien et donc le plus souvent faire preuve de maltraitance, même invisible.


Il est important de comprendre que le chien n'a pas le niveau de conscience nécessaire pour vouloir être le maître du monde. Mettre des problématiques de comportement sur le dos de la pseudo-dominance ne pourra rien régler tant que vous ne connaîtrez pas l'origine du comportement. De ce fait, et afin de respecter au maximum votre animal de compagnie, il est important de vous faire aider par un comportementaliste en cas de problématique. Il vous aidera à mieux comprendre votre chien et améliorer votre relation avec celui-ci afin qu'elle soit la plus harmonieuse et respectueuse possible.

N'oublions pas que les chiens sont des individus dotés de sensibilité, ce statut est trop souvent oublié ou mis de côté. Prenons soin d'eux le mieux possible.

Et pour conclure, je dirai que si la théorie de la dominance perdure ainsi c'est pour flatter l’ego surdimensionné d'un humain qui n'a pas forcément confiance en lui, qui veut la maîtrise et le contrôle sur son environnement. La vie d'un chien n'est pas simple, car on leur demande beaucoup de choses.

Soyons tolérant et apprenons à les comprendre pour les aider à s'adapter à notre mode de vie.

Pensez-y



Par Patricia EYMARD

Comportementaliste spécialiste du Chien et du Chat.

10 vues

My Team

La fine équipe de poilus

© 2019 by Pattes & Pat

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • Instagram