Choix d'un chien, choix d'une vie

Vous avez pris la décision de faire entrer un compagnon canin dans votre vie. C'est une merveilleuse nouvelle, je suis heureuse pour vous. A vous la grande aventure !

Maintenant arrive le moment où vous devez choisir le type de compagnon que vous désirez, puis ensuite viendra le choix de l'individu en lui-même.

C'est ici qu'intervient l'objet de cet article. Si vous avez lu mon premier article "adopter un chien, une grande responsabilité", si ce n'est pas le cas je vous y invite ;-), vous savez qu'adopter un chien n'est pas une décision à rendre à la légère et que cela demande un investissement personnel pour son équilibre et son bien-être.

Quand on souhaite adopter, il est important de passer du temps à faire des recherches pour trouver le compagnon qui partagera notre vie.


Admettons-le ! La plupart des humains choisissent leur animal principalement en se basant sur le physique car dans notre société actuelle, nous voulons des chiens beaux.

Malheureusement, tout l'amour que nous pouvons donner à notre compagnon ne suffit pas à son équilibre.

Quand nous prenons la décision d'adopter un chien, il est important de faire de nombreuses recherches (race et caractéristiques de celle-ci, élevage ou refuge, individu en lui-même) pour choisir le compagnon qui nous correspond le mieux.

Je ne parle pas de trouver le chien parfait, non ! Mais de choisir la race de chien qui correspond à votre rythme de vie et à l'investissement que vous êtes prêt à fournir pour son bien-être.

Prenons un exemple concret, le plus fréquemment rencontré.

Vous souhaitez adopter un Magnifique Berger Australien, vous adorez cette race (comme tous les français). Toutefois, vous êtes relativement casanier, les sorties sous la pluie ce n'est pas pour vous. Et bien vous allez au devant de quelques soucis !

En effet, en ne tenant compte que de votre désir personnel et du critère de beauté, vous en oubliez la nature même de votre chien, ses besoins fondamentaux, ses comportements innés caractéristiques de la race à laquelle il appartient (bergers, terrier, chien de chasse, etc.)


Revenons en à notre Berger Australien. Si vous vous êtes correctement renseignés, vous savez qu'il s'agit d'un chien de travail, principalement au troupeau. Cela signifie qu'il a besoin de travailler et qu'il est donc difficile pour lui de ne rien faire (comme rester toute la journée sur un canapé).

Il demande donc d'avoir une activité suffisante pour éviter l'ennui et le développement de comportements gênants (attention au beau canapé en cuir !!!).

Le fait qu'il s'agisse d'un chien de troupeau implique un certains nombres de comportements spécifiques de ce type de chien :

- La poursuite ( pour rassembler les moutons, il est bien obligé de courir après)

- La sensibilité émotionnelle (en règle général ce sont des chiens très sensibles)

- L'attention portée au niveau du bas des membres (si un mouton s'échappe, un petit coup de dent au niveau des chevilles pour le faire rentrer dans le rang)

Si on ne tient pas compte de ces caractéristiques, l'équilibre de votre chien sera menacé car il ne pourra être lui-même. Cet oubli peut avoir de graves conséquences.

Comme par exemple notre beau Berger Australien qui part en vrille car il n'a pas assez d'activités et qu'il en vient à mordre son humain.

Il est vraiment important de tenir compte des spécificités de la race du chien que l'on choisit. Non seulement, pour éviter la déception de ne pas avoir le chien dont on rêvait, Mais également pour éviter à votre toutou de développer des comportements adaptatifs pour combler ce qu'il n'a pas.

L'exemple du Berger Australien n'est pas isolé, de nombreux chiens se retrouvent dans le foyer d'un humain mal-renseigné ou pas prêt à s'investir suffisamment et qui se retrouvent complètement dépassés par un chien transformé en véritable démon.


N'hésitez pas à vous faire accompagner par un comportementaliste (je serai ravie de vous aider). Il vous conseillera sur les races qui peuvent vous correspondre ou bien vous aider à tout mettre en œuvre pour que votre relation soit la plus harmonieuse possible.

Mon Conseil :

Ne vous engagez pas auprès d'un chien pour lequel vous n'êtes pas prêt à vous investir.(Berger australien, Malinois, Beauceron, Husky...).

N'oubliez pas que si votre chien vient à mordre un humain parce qu'il vrille à cause de besoins non couverts, l'issue peut être fatal pour lui (alors qu'il n'a rien demandé).

Réfléchissez-y.


De Patricia EYMARD

Comportementaliste du chient et du chat


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout